Le rôle de la prostate

DESCRIPTION DE LA PROSTATE

Appareil reproducteur de l'homme
Appareil reproducteur de l'homme - Source : Institut national du Cancer ; www.e-cancer.fr

 

La prostate est une glande de l’appareil génital masculin qui a la forme d’une châtaigne d’environ 3 centimètres de hauteur et 4 centimètres de large et qui ne pèse pas plus de 20 grammes.

Elle est située sous la vessie en avant du rectum et entoure le début de l’urètre, canal qui permet d’éliminer l’urine de la vessie.

  • Elle a un rôle très important dans la fertilité de l'homme: elle participe à la formation et la maturation des spermatozoïdes. Elle produit aussi une grande partie du liquide éjaculé composé du sperme et du liquide prostatique.
  • En plus de son rôle sexuel, la prostate, de part sa localisation, a un rôle dans le bon fonctionnement de l'appareil mictionnel car elle est étroitement intriquée avec les deux sphincters qui assurent une bonne continence urinaire.

 

La prostate se divise en 3 zones :

Les zones de la prostate

Source : Institut national du cancer ; www.e-cancer.fr

  • Une zone périphérique : elle constitue la plus grande zone de la prostate.
    La majorité des tumeurs malignes de la prostate (environ 75 %) surviennent dans cette zone périphérique (INCa, www.e-cancer.fr). C’est la région de la prostate la plus proche du rectum, c’est pourquoi le médecin peut facilement la palper au cours d’un toucher rectal.
  • Une zone transitionnelle située au milieu de la prostate.
    Avec le vieillissement, cette zone augmente en taille pour devenir la plus grosse partie de la prostate. C’est ce qu’on appelle un adénome de la prostate (ou hypertrophie bénigne de la prostate = HBP) qui survient chez presque tous les hommes de plus de 70 ans.
    Les tumeurs de la prostate situées dans cette zone de transition ne peuvent pas être palpées par le médecin lors du toucher rectal. Elles peuvent cependant être détectées par une biopsie.
  • Une zone centrale : c’est la partie de la prostate qui entoure les canaux éjaculateurs.
Evolution avec l'âge

La prostate est une glande hormonodépendante, c’est-à-dire qu’elle évolue au gré des fluctuations hormonales, son développement et son volume étant liés à la production de testostérone, ou plutôt de dihydrotestostérone (DHT), une hormone produit de la métabolisation de la testostérone par une enzyme, la 5alpha-réductase.

Alors que la sécrétion du taux de testostérone évolue : il augmente à l’adolescence pour atteindre un pic entre 30 et 45 ans avant de redescendre progressivement pour retrouver des valeurs proches de celles de la préadolescence après 75 ans, la prostate, elle, ne cesse de grossir.

Ainsi, 60 % des hommes âgés de 60 ans, ont une grosse prostate. Ils sont 70% à l’âge de 70 ans et 80% à l’âge de 80 ans. (AFU, 2008).

Avec l'âge, l’augmentation du volume de la prostate a tendance à entrainer des gênes de type urinaires : telles qu’une envie fréquente d'uriner, un affaiblissement du jet, des difficultés à uriner, associées ou non à une sensation de ne pas vider sa vessie.

Références :

AFU, 2008, 4ème journée de la prostate, 15 septembre 2008, dossier de presse. www.urofrance.org/fileadmin/medias/journee-prostate/2008/dossier-presse.pdf

INCa, www.e-cancer.fr, dossier Cancer de la prostate
www.e-cancer.fr/cancerinfo/les-cancers/cancers-de-la-prostate/la-prostate